PRO A M – JOURNEE 15 : Strasbourg mène la danse

Strasbourg 10 - 9 Montpellier

 

C’était la rencontre décisive de ce printemps. Strasbourg clôt les débats et bat à nouveau Montpellier sur le même score qu’à l’allé. Par cette bonne opération les Alsaciens prennent la tête de la pro A avec un match en moins que leur second. Les deux équipes ont bataillé corps et âmes pour prendre l’avantage, mais c’est finalement Strasbourg qui dans les dernières secondes, a réussi à faire la différence.

Première période, Strasbourg prend de l’avance grâce aux buts de Marko Bratic et du capitaine Nikola Sutic. Cet écart d'entrée va profiter aux Strasbourgeois tout au long du match. Montpellier revient grâce à Duje Zivkovic à 16 secondes de la fin. Un temps mort est alors demandé par Strasbourg, qui réussit à conserver son avance. 2-1

Montpellier égalise une première fois grâce à son capitaine Geoffrey Laux. Temps mort demandé par Igor Racunica : une intervention efficace puisque Marko Bratic marque par deux fois et redonne à son équipe une relative avance. Drazen Kujacic inscrit à une minute de la mi-temps et garde son équipe dans le sillage de ses opposants. 4-3

3e quart temps. Après presque 4 minutes de jeu Arnaud Jablonsky puis Pierre-Frédéric Vanpeperstraete creusent un écart intéressant en faveur de Strasbourg. Uros Kalinic réagit de façon symétrique et c’est Duje Zivkovic qui égalise. Bastien Vasseur se manifeste et à nouveau, l’avantage revient à Strasbourg. 7-6

Dernière Période. Buts de Pierre-Frederic Vanpeperstraete et Aubin Denux. Marko Martinic et Uros Kalinic égalisent deux fois mais Montpellier ne parvient pas à prendre l’ascendant. Suite au but de Kalinic, le capitaine Strasbourgeois Nikola Sutic s’emporte et écope d’une EDA. La tension est à son comble et c’est finalement Pierre-Frédéric Vanpeperstraete qui donne le dernier mot à son équipe, à 45 secondes de la fin du match. Tout est encore possible à ce moment et Montpellier réclame un temps mort, mais Strasbourg très adroit, parviendra à garder le dessus jusqu’au sifflet final. 10-9

« Comme attendu ce fut un match difficile contre le leader du championnat. On entre bien dans notre match en menant 2-0 mais Montpellier est vite revenu dans le match. Nous avons mené tout le long du match sans vraiment réussir à se mettre à l'abri, et Montpellier en a profité à plusieurs reprises pour revenir au score ! La fin de match fut tendue mais on a su rester solidaires et concentrés pour remporter la rencontre. Maintenant on se concentre sur le prochain match dans 2 semaines contre Lille a domicile ! » Réaction de Quentin Blary.

 

Sète 9 – 12 Nice

 

Les Niçois doivent gagner pour rester dans le top 4 jusqu’à la fin de la saison. En déplacement à Sète ce week-end les hommes de Samuel Nardon ont rempli leur contrat. Après l’échec à domicile du match aller (11-11), l’ONN a dominé la rencontre dès son entame, confirmant sa supériorité sur les Sétois. Ces derniers, largués au classement, n’ont pourtant pas démérité et se sont démenés pour rester dans la roue de leurs assiégeants. Des efforts visibles et honorables, mais une peine perdue.

Dès le coup d’envoi, Nice donne le ton de cette rencontre et c’est le capitaine Manuel Laversane qui ouvre la marque après une minute de jeu. Ce dernier renouvelle sa performance deux fois et, accompagné de ses équipiers Michal Izdinsky et Sebastien Monneret, fait rapidement prendre le large à son équipe. Le banc Sétois semble être pris de surprise : un temps mort est demandé après 3 minutes de jeu mais les joueurs de Joseph Britto, sous la férule de leurs adversaires, ne trouvent pas le moyen de s’affirmer. 0-5

Deuxième quart temps et Nice reprend rapidement du service en la personne de Jocelyn Mutambayi. C’est finalement Matthieu Peisson puis Denis Do Carmo qui parviennent à sortir leur équipe de ses retranchements : les Sétois se réveillent et reprennent part au débat. Avec le concours de leur capitaine Matthieu Fournier, ils peuvent se vanter d’avoir dominé lors de cette seconde période. L’écart n'est cependant pas négligeable. 4-8

Retour de la pause et les esprits sont échauffés : le banc Niçois qui n’apprécie pas qu’on lui tienne tête reçoit un carton jaune. La tension se ressent dans le bassin : Matthieu Peisson veut à tout prix s’imposer et reçoit une première exclusion, puis une deuxième à la suite d’un accroc avec Emil-Morgen Hansen. Rebelote avec Jocelyn Mutambayi : les deux joueurs écoppent d'une EDA. Jospeh Britto demande un temps mort à la suite duquel Matthieu Fournier concrétise une première fois, puis une seconde fois en profitant de l’absence de Mathias Bachelier. Manuel Laversane renouvelle son autorité et maintient l’écart en fin de période : 6-10

Dernière période : Lucas Devemy, qui profite de l’absence de Mathias Bachelier, et Matthieu Fournier réduisent l’écart à deux petits buts. Les Sétois sont proches de l’exploit et veulent y croire mais la rigoureuse équipe de Nice réagit et reprend son avance par les buts de Cedric Rocchietta et David Caumette. Hadrien Mantion lutte jusque dans les dernières secondes, mais ça ne suffira pas pour Sète. 9-12

Une mention spéciale revient aux deux capitaines d’équipes Matthieu Fournier et Manuel Laversane qui sont également les meilleurs buteurs de ce match avec 4 buts chacuns.

Manuel Laversane confirme les objectifs de son équipe : « En venant à Sète, c’est le début d’une série de 3 matches à l’extérieur donc il était important de bien démarrer la rencontre contre une équipe expérimentée. Grace à une belle entame de match on a réussi à maintenir Sète derrière au tableau d’affichage malgré leur combativité du début à la fin du match. Pour nous c’est une victoire très importante pour la dernière ligne droite de cette course aux play-offs. »

 

Tourcoing 6 – 24 Marseille

 

Eux aussi avaient besoin d‘une victoire ce week-end. En venant à Tourcoing, les Marseillais se sont fait plaisir. Par ce score sans appel ils reprennent confiance et conservent une 3e place encore disputée. Les Nordistes de leur côté ont eu bien du mal à se défendre. Distancés dès la première période, ils essuient une difficile défaite qui ne laisse rien espérer de bon pour les journées à venir.

Les Marseillais ouvrent rapidement la marque grâce au capitaine Igor Kovacevic, puis Alexandre Camarasa entame l’échappée. Zoltan Radocz profite de l’exclusion de Dusan Markovic pour donner un premier point à son équipe, mais va faire face à une vague de buteurs Marseillais qui ne tarde pas à s’abattre : Mathias Olivon, Nicolas Constantin Bicari, Guillaume Dino (à deux reprises), Igor kovacevic et Alexandre Camarasa creusent un premier écart saisissant. Nathan Chudy en bon rescapé marque à la dernière seconde. 2-7

Deuxième période, la machine Marseillaise repart de plus belle. Avec un jeu aisé et très collectif, pas moins de 7 buteurs Marseillais dont Jordan Kremes taylor, Thomas Vernoux et Simon Thibaut (par deux fois dont une sur penalty), vont venir tâter du fillet Tourquennois. Seul Zoltan Radocz en zone + et à la suite d’un temps mort demandé par son entraîneur, aura l’habileté de tromper le gardien Marseillais. 3-15

Après la mi-temps les sudistes ont calmé leur acharnement : seulement deux buts sont inscrits (Nicolas Constantin Bicari et Alexandre Camarasa). Ils ne laissent cependant aucune chance aux joueurs de l’ENT de se rattraper et l’écart se creuse inexorablement. 3-17

Quatrième période. L’inébranlable capitaine Zoltan Radocz vient marquer pour la 3e fois. Il est imité par le jeune et vaillant Nathan Chudy, mais la déferlante Phocéenne vient à nouveau liquider les troupes de Jonathan Ghesquière. Tour à tour, Nicolas Constantin Bicari, Mathias Olivon, Dusan Markovic, Jordan Kremes Taylor et Alexandre Camarasa s'offrent le cadre Tourquennois. Tamas Boros profite d’une dernière exclusion pour se faufiler dans la défense du CNM, Nemanja Matkovic concède un penalty qu’Igor Kovacevic a l’honneur de transformer. Une minute plus tard c’est la fin du calvaire pour Tourcoing. 6-24

Marseille a fait ici un étalage d’un jeu remarquablement collectif : 9 joueurs sur les 13 engagés viendront marquer durant cette rencontre. Alexandra Camarasa et Nicolas Constantin Bicari se sont offert un festin en marquant 5 buts chacun. Les honneurs reviennent également à Zoltan Radocz qui, en meneur et vice-doyen exemplaire, signe la moitié des buts de son équipe.

Guillaume Dino CNM : « On a bien préparé ce match, après la victoire de Lille contre Aix on a pris ce match très au sérieux. On a commencé le match avec beaucoup d'intensité et cela nous a permis de rapidement mener au score et de prendre le large. Grace à cette intensité on s'est rendu le match plus facile. Cette victoire c'est vraiment une victoire collective. Pour ce qui est de nos prochains matches, il nous reste deux matches : Strasbourg à la maison et Nice à l'extérieur, deux gros match mais on a le temps avant le match de Strasbourg pour bien se préparer et pour nous ça sera clairement deux finales pour assurer la place dans les quatre premiers et être dans un bon rythme pour commencer les play-offs car on est toujours en lice pour conserver notre titre. »

 

Douai 22 – 9 Noisy-le-Sec

 

En recevant Noisy-le-Sec ce week-end, Douai a fait démonstration de ses capacités collectives et s’est montré implacable. Les Noiséens, encore une fois, se sont battus jusqu’au bout, mais avec à peine plus de deux buts par période et de trop nombreuses maladresses, leurs efforts demeurent insuffisants.

La première période voit Charles Canonne ouvrir le score puis creuser l’écart par deux fois en zone +. Boris Bourgogne et Nikola Bogdanovic travaillent à garder leur équipe dans le jeu, mais à partir de la 5e minute, Charles Canonne marque à nouveau et donne la note à Romain Harrissart et Hiliane Zaoui qui creusent un écart signficatif. 6-2

Les Douaisiens poursuivent leur ascension : buts de Romain Harissart (par deux fois), Charles Canonne, Louis Gacquerre, Nestor Lincheneau, et Thibaut Blancher. Les prouesses de Nikola Bogdanovic (notemment sur le penalty concédé par iliane Zaoui) seront une nouvelle fois insuffisantes et l’écart de la première période est doublé. 12-4

Au retour de la mi-temps, Noiséens semblent témoigner d’un regain d’énergie : buts de Milo Zmukic et du capitaine Igor Szabo. Mais la flamme est rapidement étouffée par les assauts renouvelés l’équipe de Douai. 16-6

Dernière période : Le CNN fait à son tour bon usage des zones - de son adversaire : buts des très présents Nikola Bogdanovic et Igor Szabo et malgré la charge finale de Sebastien Fichet De Clairefontaine, les insatiables Douaisiens terminent sans mal ce qu’ils ont commencé : Charles Canonne marque à 3 reprises, accompagné de Charles Valter, Steven vitrant et Arnaud gouget. Score final sans appel : 22-9