LPWP - Le renouvellement du Comité Directeur

Le 8 juillet, les clubs de la PRO A Féminine et Masculine se sont réunis à Pantin, au siège de la Ligue Promotionnelle de Water-Polo et de la Fédération Française de Natation pour procéder au renouvellement du Comité Directeur et à l'élection de celui qui sera le Président pour les quatre prochaines saisons.

 

Le nouveau Comité Directeur élu est composé de:

- Marc CROUSILLAT - Président

- Franklin LEPAGE - Secrétaire Général

- Roland SCHMITT - Trésorier

- Thierry LANDRON - Vice-Président

- Christophe SPILLIAERT - Vice-Président

- Alain CANONNE

- Bernard BOCHET

- Pierre-Marie LINCHENEAU

- Benoît CORNIER

- Louise GUILLET

- Arnaud JABLONSKI

et Gilles SEZIONALE, le Président de la Fédération Française de Natation.

 

Le Président sortant et fraichement élu, Marc Crousillat, est revenu sur ces quatres années après avoir félicité la nouvelle équipe dirigeante de la Fédération Française de Natation et son Président Gilles Sézionale en leur souhant tous ses voeux de réussite.

" Contrairement aux idées reçues, le Water-Polo français est bien vivant et installé sur tout le territoire. Avec plus de 13 000 licenciés, il est certainement un des plus fourni en Europe.

Une meilleure organisation, plus de concertation et d’échanges, la professionnalisation des clubs de PRO A, l'évolution du statut des joueurs, la mise en place de méthodes de travail collectives nous ont certainement permis d’obtenir de bien meilleures positions dans la hiérarchie internationale.

Les bons résultats obtenus par nos équipes nationales aux derniers championnats d’Europe de Belgrade puis la qualification aux Jeux Olympiques de Rio de notre équipe masculine sont des signes qui doivent nous encourager à continuer a travailler main dans la main avec la FFN .

Les efforts consentis par la FFN en inscrivant nos équipes en World League et en structurant l’encadrement ainsi que les aménagements de calendrier consentis par la LPWP, la réduction du nombre de joueurs non sélectionnables grâce au Gentleman Agreement, l'amélioration du statut des joueurs sont autant de signes qui doivent nous rendre optimistes.

La mise en place d’une feuille de match électronique (premier championnat en Europe à le faire) permet, désormais, à tous les passionnés de Water-Polo de suivre en live les résultats de son équipe et l’évolution des classements en temps réel.

La route est bien sur encore très longue mais nous sommes sur la bonne voie. Il est important que chacun dans son domaine puisse apporter sa pierre à l’édifice car ce n’est que sur une base solide et unie que nous pourrons continuer à construire.

Au cours de notre premier mandat de gestion de la PRO A féminine et masculine, nous avons structuré notre communication en nous appuyant sur notre bureau de presse et sur divers outils comme notre site Internet ou nos réseaux sociaux. Nous avons également réalisé plus de 120 vidéos résumés de rencontres et/ou teasers qui nous ont permis d’alimenter les chaines de TV ou sites Internet demandeurs. Les retombées médiatiques sur notre discipline ont été multipliées par presque 3 depuis la prise de fonction de la LPWP. Au delà de cette augmentation ce sont surtout les relations durables instaurées avec les médias majeurs ainsi que la nette amélioration qualitative de ces retombées qui doivent nous encourager à persévérer et à améliorer notre offre en tenant compte des besoins exprimés par les médias.

Certains clubs, conscients de l’importance de cette présence régulière, ont eux aussi pris l’initiative de réaliser des images que l’on retrouve de plus en plus sur la toile.

Les clubs de PROA A se structurent avec l’apparition de référents communication et promotion, pour ceux qui ont fait le choix d’une mise en place professionnelle, les résultats sont rapides avec des piscines remplies chaque Samedi.

 

A travers des accords, comme celui passé avec Fanseat sur la fin de saison dernière, la LPWP cherche des solutions pour mettre le Water-Polo toujours en avant.

Nous avons encore beaucoup d’efforts à faire pour donner une image structurée et dynamique de notre sport, c’est dans ce sens que nous envisageons la création d’outils que ce soit pour les clubs de PRO A ou pour les clubs de N1 afin de les préparer à une éventuelle montée en PRO A.

 

Le championnat de PRO A masculin est incontestablement un des plus disputés en Europe avec aujourd’hui au moins 5 prétendants au titre et de plus en plus de rencontres indécises qui rendent notre championnat très attractif. Souvenons nous qu’il y a à peine 4 ans, le championnat de France se résumait souvent à l’opposition de deux grands favoris auxquels le titre était réservé dès le début de la saison.

Le championnat féminin doit se développer et progresser. La tâche est difficile car le socle de départ n’est pas aussi installé que chez les garçons. Le prochain mandat doit permettre de construire une base solide, avec plus de clubs et plus de joueuses. Nous devons réduire le fossé qui existe entre les deux prétendants au titre et les autres équipes. Pour cela il faut plus de rencontres car c’est dans l’opposition que les joueuses pourront progresser. Vous l’aurez compris, pour les prochaines 4 années le Water-Polo féminin doit être un objectif affirmé et la LPWP a les outils pour soutenir son développement.

 

Pour atteindre nos objectifs nous devons continuer à être une force de proposition auprès de la FFN pour maintenir un travail de formation intensif qui garantira à tous les clubs un réservoir de joueurs de qualité dans les prochaines années. Nos actions doivent être collectives et c’est à ce seul prix qu’elles porteront leurs fruits à long terme. Les petites guerres de clocher qui ont fait tant de mal à notre discipline par le passé sont aujourd’hui d’un autre temps.

La parole seule doit être remplacée par des actions concrètes et du travail. Il me semble que la tache est largement assez importance pour que nous ne perdions pas notre temps à écouter les rumeurs et commentaires aigris. Modestement, avec passion et méthode, nous allons avancer et essayer de faire en sorte de grimper une marche chaque jour. Construire plutôt que détruire. Vous l’aurez compris, nous devons rester en mouvement permanent et continuer à travailler unis et solidaires. C’est la seule voie qui nous permettra de grandir."